Dans une époque où l’individualisme semble être l’unique maître mot, ce projet de “faire ensemble” se présente comme une véritable alternative, presque un “acte politique”, pour les individus qu’ils sont par essence. Loin de l’idée de “groupe” et de ses dogmes d’appartenance, leur approche consiste à appréhender, l’un après l’autre, l’oeuvre en construction comme un espace commun d’activité, d’interaction, d’émulation, de divergence aussi, où chacun préserve la liberté de pratiquer son propre langage, de présenter son univers, rebondissant sur les idées, les signes et les intentions des deux autres protagonistes. En résulte une narration apparemment improbable et pourtant complètement lisible.




2009 // "Quartet" CACRF - Mont de Marsan

"Quartet" Pierre Buraglio invite : Claude Buraglio, Franck Garcia, Jo Brouillon
Centre d'art Raymond Farbosdu 2 octobre >> 28 novembre 2009
1bis-3, rue Saint-Vincent-de-Paul - 40000 Mont de Marsan
Tél : 05 58 75 55 84
- E-mail:cacmontdemarsan@orange.fr 
Site Internet





(Extrait de station debout). Intervention au colloque organisé par le journal "Le Monde" sur le thème "Les Valeurs", Le Mans.
Je finis en évoquant La solitude d'un coureur de fond, de Tony Richardson... Le coureur, en maison de redressement (sic) peut, doit gagner la course contre la public school voisine. Tout le monde s'y attend, y compris le camp adverse, très fair-play.
Le coureur de fond s'arrêtera à quelques mètres de la ligne d'arrivée et sera alors dépassé par celui qu'il devançait largement. Il ne sera pas où on l'attendait... Tollé général.
PB

----------------------------------------------------------------------------
(Texte pour le collectif, Pierre Buraglio, en TGV le 8/8/2009)

Carriéristes de tous pays :liquidez-vous. (Bombage sur un mur du XXe arrondissement de Paris).

Il ne s'agit ici (mais jamais sérieusement il ne le fut) question de formes et de couleurs “en un certain ordre assemblé”. (1)
L'idéologie de l'Art pour l'Art, si vivace comme le Formalisme, ne sont que des impasses. L'Inspiration comme la Tour d'Ivoire, des clichés éculés.
Non : ce qui m'intéresse chez ces trois jeunes peintres : Claude Buraglio, Jo Brouillon, Franck Garcia - c'est leur posture. Ce sont les attitudes pratiques, matérielles qui investissent celle-ci. Précisément dans une société fondée sur l'égoïsme qui cherche par mille appâts à corrompre, à avilir.
1) Maurice Denis

----------------------------------------------------------------------------